Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2020 5 31 /01 /janvier /2020 08:38

Maj du 31-01-2020:

Ça y est, les Britanniques quittent la Communauté Européenne officiellement ce vendredi 31 Janvier 2020...enfin, ils resteront encore sous le statut de membre jusqu'en fin d'année 2020 sauf pour leurs députés européens qui ne siégeront plus à Bruxelles ou à Strasbourg.

Quant aux britanniques élus en France dans les conseils municipaux, ils pourront terminer leur mandat mais ne pourront plus siéger après sauf s'ils bénéficient de la double nationalité franco-britannique.

Nombreux sont ceux qui ont entamés cette démarche depuis plusieurs années, démarches facilités par les pouvoirs publics pour ceux qui sont sur notre territoire depuis longtemps.

D'ailleurs pour la plupart des sujets de sa gracieuse majesté dans l'hexagone depuis plus de 5 ans, ils ont perdu leur droit de vote pour les élections dans leur pays d'origine.

Alors, être Français et anglais ou écossais ou gallois ou irlandais du Nord, leur donne plus de droits ici sans qu'ils perdent leur 1ère nationalité...

L'Ecosse qui souhaitait rester dans l'Europe continue de demander un référendum sur son indépendance mais, à l'heure actuelle, Johnson fait la sourde oreille...les Irlandais du Nord pensent eux, se réunir avec l'Irlande du Sud qui est membre de la C.Européenne.

Les écossais continueront à laisser le drapeau européen sur leurs bâtiment officiels. Ils finiront bien par obtenir gain de cause!

27 mars 2019 - Localtis : Ils ne sont pas moins de 900 en France : les élus municipaux britanniques risquent de disparaître avec le Brexit. Une perte pour les ...

 

1er Novembre 2019

ET TOUJOURS PAS DE BREXIT ! "?"

1 novembre 2019

SCOXIT: c'est après le BREXIT ce dernier qui n'en finit pas!Vous avez aimé le Brexit, vous allez adorer le Scoxit...un article de La Tribune! Amusant, l'article paru dans La Tribune qui fait le parallèle entre Le Brexit qui n'en finit plus de ne pas aboutir...et la volonté des dirigeants Écossais qui ont toujours...
Lire la suite

 

20-10-2019

Nous sommes à une dizaine de jour de la date de sortie du Royaume Uni de la Communauté Européenne, la situation n'est pas d'une grande clarté.

Le problème c'est à ce jour que les parlementaires Britanniques n'ont visiblement aucune confiance envers le Premier  ministre actuel, Boris Johnson, une homme fantasque, réputé menteur et pas très sérieux, tout l'inverse de ce que souhaitent les électeurs du Royaume-Uni.

Un million de personnes manifestaient à Londres, contre le Brexit...

Une fois de plus l'accord RU/CEE est refusé par les députés de la majorité

actuelle et en plus par les alliés de Johnson, les 10 députés Irlandais du Nord qui refusent également le nouveau compromis entre Johnson et les 27 pays de l'Union Européenne.

On tourne en rond et le 31 octobre à 23H00, Johnson va officialiser le divorce et le "no deal" ou "Hard Brexit" donc sans accord ce qui va provoquer une pauvreté certaine dans le pays de sa gracieuse Majesté et des problèmes d'approvisionnement de nourriture et de médicaments. Toutes choses produites sur le territoire économique de la CEE et pas chez  nos voisins d'Outre-Manche.

Mais si il y avait un no-deal, les douanes françaises et anglaises pourraient peut-être faire preuve de souplesse et l'Etat Français (+l'Europe) pendant une période raisonnable fermer les yeux sur des produits et services dits "humanitaires"...avec des taxes réduites.

On ne va tout de même pas affamer les britanniques et les empêcher de se soigner.

Toutes ces règles stupides pourraient être adapter à une situation s'agissant du peuple anglais, écossais, gallois, irlandais ...soyons humains!

Pour les autres produits les règles habituelles peuvent être appliquées.

Quant aux britanniques en France et aux Français au Royaume-Uni, on sait que des deux côtés de la Manche il n'y aura pas de zèle...ni de tracasseries administratives. Tant mieux car, c'est le minimum!

J.Barthet adm.blog

 

VIDEO HUFFINGTONPOST:

 

Huffingtonpost: 20_10_2019

La saga est loin d'être terminée après le camouflet infligé à Boris Johnson par le Parlement britannique. Les cartes du Brexit sont de nouveau redistribuées.

 

 

20-08-2019


BREXIT, NO DEAL + Boris JOHNSON = CHAOS AU ROYAUME-UNISelon le Sunday Times, quotidien britannique, l'État Royaume-Uni, révèle après avoir eu connaissance d'une enquête et d'un rapport qui devaient rester secrets indiquant que ce pays n'est pas du tout préparé à un "No deal" en raison d'un problème d'organisation....
Lire la suite

 

9 août 2019

Boris Johnson, le chien fou du Royaume Uni. La livre britannique au +bas-FORTE BAISSE DE LA LIVRE STERLING- Décidément l'entrée en scène politique du théâtreux Boris Johnson ne se présente pas sous les meilleurs hospices, c'est le moins que l'on puisse dire. Outre le fait qu'il a perdu les dernières élections qui ne lui accordent...
Lire la suite

 

6 août 2019

ÉCOSSE: pour la 1ère fois en raison du Brexit les Écossais ok à l'indépendanceLors du référendum de 2016, les Écossais avaient en majorité, voté contre l'indépendance... 62% contre 38% pour le Brexit. L'arrivée de Boris Johnson et de sa volonté de mettre en oeuvre le Brexit change du tout au tout leur fusil d'épaule dans la population...
Lire la suite

 

06-06-2019

Brexit: Boris Johnson convoqué par la justice pour «mensonges»

JUSTICE Il est accusé d’avoir menti sur le coût de l’adhésion du Royaume-Uni à l’Union européenne lors de la campagne pour le référendum de 2016 sur le Brexit.

2Ominutes.fr:

Un tribunal londonien a décidé ce mercredi de convoquer l’ex-ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, candidat au poste de Premier ministre, accusé d’avoir menti sur le coût de l’adhésion du Royaume-Uni à l’Union européenne lors de la campagne pour le référendum de 2016 sur le Brexit.

Accusé de « mensonges » par les avocats de l’homme d’affaires Marcus Ball, Boris Johnson devra se présenter devant le tribunal pour une audience préliminaire qui déterminera si l’affaire doit être ensuite renvoyée devant une cour, a décidé le tribunal. L’intervention de Boris Johnson dans la campagne du référendum avait été décisive pour la victoire du Brexit avec 52 % des voix.

LIRE LA SUITE SUR SITE<<

Maj du 24-05-2019

24 mai 2019
BREXIT: Theresa May va démissionner, elle jette l'éponge, contrainteLarmes de Theresa May pour son discours de démission... Theresa May, la première ministre britannique n'a pas réussi son pari: faire valider par son Parlement un accord de sortie du Royaume Uni de l'Union européenne et donc, pas de soft Brexit mais plutôt...
Lire la suite

Maj du 19-05-2019

ROYAUME-UNI:
8 mai 2019

Theresa May: parallèle entre la victoire au foot de Liverpool & le BREXITROYAUME UNI-BREXIT: T heresa May a été s'est inspirée de la victoire de Liverpool en Ligue des Champions de football. La Première ministre britannique a comparé mercredi 8 mai sa bataille avec Bruxelles sur le Brexit à l'extraordinaire remontada du club...
Lire la suite

Vidéo longue France info qui a enquêté sur le Brexit, vidéo intitulée "God Save Brexit", à lire:

Maj 10-04-2019

On va de report en report, Theresa May rend furieux ses contacts

Européens qui semblent bien en avoir marre des désaccords entre la première ministre et les parlementaires de son parti qui lui savonnent la planche.

Va-t-elle démissionner, peut-être car actuellement c'est "le no-deal" ou "le deuxième référendum" qui pointent leur nez et ce dernier qui pourrait bien mettre un point final à l'espoir de certains inconscients qui veulent le divorce d'avec la Communauté

Européenne: un véritable suicide collectif pour le Royaume-Uni.

Si il y a référendum, il est fort probable que les britanniques votent contre le Brexit.

Il est des erreurs que l'on ne commet pas deux fois.

Et puis la démocratie y trouverait finalement son compte!

J.Barthet

Ci dessus une belle image "le parapluie aux couleurs européennes qui protège le drapeau du Royaume-Uni" une symbolique forte!

Lire un article de FRANCE 24  daté du mois dernier:

Texte par : FRANCE 24

Deux ans et huit mois après le référendum coup de tonnerre et à dix jours de la date théorique de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, trois grands scénarios tiennent la corde concernant le Brexit.

 

24 mars 2019

BREXIT: une farce et ça suffit! Le Royaume-Uni est et doit rester dans l'Europe...Texte traduction du Français à l'Anglais par Reverso: Translation from French to English by Reverso: FRENCH: Nous, Français voulons que nos voisins et amis Anglais, Ecossais, Gallois et Irlandais du Nord restent dans l'Europe, ils y ont leur place...quant...
Lire la suite

 

21-03-2019:

Le feuilleton a assez duré, Theresa May n'en finit plus de ferrailler avec le parlement anglais, où le R.U. ,

"Brexit, le royaume désuni"

Franceinfo et l'hebdomadaire "Le 1" s’associent pour proposer un nouveau rendez-vous, tous les mercredis à 22h30 sur le canal 27 et ses supports numériques. Pour ce huitième numéro, Emilie Tran Nguyen et Eric Fottorino s'intéressent cette semaine à la question du Brexit.

Aura-t-il lieu et comment le Royaume-Uni en est-il arrivé là ?

Lire l'article<

Brexit maj du 13-03-2019

"Le Brexirque ça suffit"

Fog sur le Royaume Uni, hier soir Theresa May a été désavouée une fois de plus par les parlementaires de son groupe politique "Les Conservateurs". Cette situation devient ubuesque. tout le processus

est bloqué et, quand même, n'est-il pas temps de jeter l'éponge et d'occuper le R.U., ses parlementaires et politiques en général à autre chose que de brader l'avenir du pays. La place du Royaume Uni est dans l'Europe dans son intérêt économique, militaire et pour préserver les relation entre ce pays et la France, deux partenaires depuis fort longtemps et deux pays amis. Et laissons vivre tranquillement les sujets de sa Majesté résidant dans l'hexagone et les Français installés chez nos voisins d'outre Manche. La plaisanterie doit cesser plus de sortie (exit remain), dans l'intérêt de TOUS!

J.Barthet adm.blog

Maj du 12/03/2019

Les députés du Royaume-Uni doivent choisir, à partir d'aujourd'hui, entre voter l'accord avec Bruxelles, sortir de l'Europe sans accord ou repousser la date du Brexit. Aux commandes dans cette transition historique, la Première ministre semble indécise.

 

27/02/2019

Le Royaume-Uni doit officiellement quitter l'Union européenne le 29 mars prochain, mais certains Britanniques qui vivent en France ne croient pas au maintien du calendrier.

26 février 2019

"Brexit in fog" : y aura t-il un 2ème référendum au Royaume-Uni?"Brexit in fog": en français, "Brexit dans le brouillard" Dans le brouillard, dans le fog, le Brexit et la première ministre britannique Theresa May aussi... Beaucoup dans l'île espèrent qu'un deuxième référendum sur ce divorce, soit organisé mais, dans...
Lire la suite

 

21-02-2019

Par Auteur valeursactuelles.com / Mercredi 20 février 2019 à 20:09

Selon la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon, l’Écosse deviendra un pays indépendant après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, à laquelle les Écossais sont majoritairement opposés. 

 

12-02-2019

Franceinfo:Les discussions entre Theresa May et les dirigeants européens butent jusqu'ici sur la question du filet de sécurité irlandais ("backstop" en anglais).

La Première ministre britannique annonce des discussions pendant la semaine.

Image ci-dessus:La Première ministre britannique, Theresa May, le 12 février 2019 devant le Parlement. (PRU / AFP)

 

09-02-2019

France Info :La fièvre monte outre-Manche à moins de 50 jours du Brexit...

À moins de 50 jours du Brexit, soit la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, les "Européens" acceptent de continuer à travailler avec Theresa May, la Première ministre britannique, afin d'éviter un Brexit sans accord, qui serait catastrophique pour le Royaume-Uni.

C'est une grande concession de la part de Bruxelles envers Londres.

C'est la raison pour laquelle, jeudi dernier, Theresa May s’est rendue à Bruxelles pour demander à l’UE tout simplement de l’aider à modifier

l'accord du Brexit. Du côté européen, la réponse est plutôt négative, mais rien n'est à désespérer pour l'instant.

Lundi prochain, le 11 février, Michel Barnier, le négociateur pour l’Union européenne, rencontrera Stephen Barclay, qui est le troisième ministre britannique du Brexit, deux autres avant lui avaient jeté l'éponge. Quant à jeudi prochain, soit le 14 février, le débat sur le Brexit reprendra à la Chambre des communes.

Honte d'un mur pour alerter sur le Brexit!

Brexit

"Grand flou" autour des enjeux RH du Brexit

"Grand flou" autour des enjeux RH du Brexit

 

Avec le Brexit, les droits des salariés des entreprises françaises, Français en Grande-Bretagne ou Britanniques en France, seront modifiés. Pour eux comme pour leurs employeurs, c’est le saut dans l’inconnu. Le point avec Me Alexandre Ebtedaei, avocat associé au cabinet FTPA, responsable de l’équipe...

BREXIT: Encore des pertes d'emploi et d'investissements pour le Royaume-Uni, dommage!

Suite au référendum du 23 juin 2016, le Royaume-Uni est sur la voie d'une sortie de l'Union Européenne, le "Brexit". Confirmé par Theresa May dans

son communiqué du 17 janvier 2017, le pays se dirige vers un processus de séparation claire et ne souhaite plus faire partie du marché commun.

Quelles conséquences sur l'économie britannique, l'industrie européenne? Comment réagissent les grands groupes et leurs fournisseurs?

Découvrez le décryptage de nos experts et tous les articles de L'Usine Nouvelle relatifs au Brexit. 

Le gouvernement britannique avait offert à Nissan des garanties sur le Brexit et une aide

Le gouvernement britannique avait offert à Nissan des garanties sur le Brexit et une aide

Le 4 février, une lettre restée jusqu'à présent confidentielle montre que le gouvernement britannique avait promis à Nissan des garanties sur le Brexit et une aide pouvant atteindre 80 millions de livres. En contrepartie, le Royaume-Uni a obtenu du constructeur japonais un investissement majeur en Grande Bretagne. Nissan est néanmoins revenu en partie sur son engagement le 3 février. Le groupe a annoncé qu'il ne produirait pas le SUV X-Trail à son usine de Sunderland.

04/02/2019 - 17h28 |

08-01-2019

Petite vidéo sur le Brexit en 2 minutes

Les députés britanniques voteront sur l'accord de Brexit le 15 janvier<

La première ministre Theresa May va devoir convaincre les députés de ne pas enterrer l'accord de sortie de l'UE, sous peine d'ouvrir une grave crise politique. 

 

 

 


Les Britanniques qui demandent la nationalité Française: ici et au Royaume-UniChacun sait que de nombreux Britanniques sont venus s'installer en France pour de multiples raison sans forcément évoquer ceux qui sont mariés avec un conjoint français ou qui vivent en concubinage avec un de nos concitoyens? Un climat favorable, en particulier...
Lire la suite

 

Quelques articles du quotidien Le Monde sur le Brexit:

La chute de la livre sterling n’a pas profité à l’économie britannique<

La baisse de 15 à 20 % de sa devise, à la suite du Brexit, a renchéri les importations pénalisant l’économie.

 

 

 
La première ministre conservatrice britannique, Theresa May, n’a toujours pas réussi à faire ratifier par son Parlement l’accord de retrait négocié avec Bruxelles et entériné fin novembre par les chefs d’Etat et de gouvernement européens.
Compte rendu

Si la position de l’ancien premier ministre britannique Tony Blair était convenue, celle de Jeremy Corbyn, chef de file de l’opposition travailliste, étonne dans son propre camp.

Siège de la Banque d’Angleterre à Londres.
Compte rendu

La baisse de 15 à 20 % de sa devise, à la suite du Brexit, a renchéri les importations pénalisant l’économie.

Eric Albert (Londres, correspondance)

 

Si Brexit, plus de Mini Cooper!

La Mini Cooper est l'indémodable emblème de l'automobile britannique depuis soixante ans. Mais est-elle vouée à disparaître si aucun accord n'est trouvé sur le Brexit ? Dans la banlieue d'Oxford (Royaume-Uni), 1 000 robots et 4 500 salariés s'activent quotidiennement dans une gymnastique millimétrée pour produire une voiture toutes les 67 secondes. Et si la Mini a un look très British, sous le capot, c'est une production européanisée. 60% des pièces traversent ainsi la Manche et sont donc importées.

Lire la suite sur Franceinfo<

 

L'ancien Premier ministre britannique Tony Blair réaffirme samedi dans une

interview accordée à un quotidien suisse que l'organisation d'un second référendum sur le Brexit est la seule manière de sortir de l'impasse.

"A mon avis, la seule issue à ce chaos, c'est un nouveau référendum", dit-il au Tages-Anzeiger.

"Les citoyens doivent prendre une décision claire: soit nous restons dans l'Union européenne, soit nous la quittons, et si nous la quittons, alors nous la quittons vraiment", poursuit l'ancien dirigeant travailliste, partisan d'un maintien dans l'UE.

La Tribune, publié le jeudi 20 décembre 2018 à 18h37

Un nouveau référendum sur le Brexit pourrait constituer la solution pour débloquer la situation, a estimé la ministre britannique du Travail.

Des déclarations en contradiction avec sa cheffe du gouvernement Theresa May.

 
Le brief éco. Article par Franceinfo
Pourquoi un Brexit mal négocié serait pire que la crise financière de 2008.

Les rapports sur les effets économiques de la sortie du Royaume-Uni de l’Europe en mars 2019 se multiplient.

Le dernier a été publié mercredi par la Banque centrale d'Angleterre.

Alarmant.

Et si Mme Theresa MAY, première ministre de sa gracieuse Majesté se plantait et que le BREXIT serait toxique pour le Royaume-Uni?

Theresa May, Première ministre britannique est saluée par Michel Barnier, négociateur européen au Parlement européen à Bruxelles (Belgique), le 24 novembre 2018.
Theresa May, Première ministre britannique est saluée par Michel Barnier, négociateur européen au Parlement européen à Bruxelles (Belgique), le 24 novembre 2018. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Un Brexit sans accord avec les Européens entraînerait un effondrement de la livre sterling de 25%. Le PIB britannique (la richesse produite par les entreprises du royaume) serait amputé de 8 à 10% d’ici 2024 et les prix de l’immobilier plongeraient de 30%. C’est-à-dire qu’en cas de Brexit sans accord avec Bruxelles – donc une rupture des relations commerciales avec le continent – l’économie britannique revivrait le même scénario que pendant la crise financière internationale de 2008.  

 

03-12-2018

Quelques News du Brexit: Les vingt-sept dirigeants de l’Union européenne (UE)

et leur homologue britannique, Theresa May, ont entériné le traité du Brexit dimanche 25 novembre.

Un pavé de presque 600 pages détaillant par le menu les conditions du divorce, accompagné d’une déclaration politique esquissant la « relation future » du Royaume-Uni et de l’UE.

Pour que l’accord entre en vigueur, il faut cependant encore que la première ministre britannique le fasse ratifier par son Parlement.

Mais la Chambre des communes est si divisée que la mission s’annonce impossible pour Theresa May. Explications en images.

Maj 19-11-2018

16 novembre 2018

BREXIT: Theresa May joue son va-tout après l'accord conclu avec les 27 européensVendredi 16 novembre 2018 La première ministre Britannique Theresa May, une femme courageuse s'il en est, joue gros après l'accord signé avec les vingt sept pays de la Communauté Européenne. Le Royaume Uni resterait alors dans une union douanière avec...
Lire la suite

23 octobre 2018

BLOG - Les révoltés anti-Brexit pourraient provoquer un nouveau référendum

Ce samedi, la mobilisation est à l’ordre du jour pour les citoyens anglais qui se réunissent à Londres, en faveur de l’organisation d’un nouveau référendum.

Spectaculaire renversement de tendance en Grande-Bretagne: les tenants du Brexit sont devenus nettement minoritaires dans l'opinion. D'où la campagne des anti-Brexit: organiser un nouveau référendum pour éviter les risques liés à une sortie de l'UE. Le maintien dans l'UE recueillait ainsi une très large majorité de 59% des intentions de vote, début septembre[1]

 

Pourquoi le Brexit est en train de piéger Theresa May

Huffingtonpost:La situation que connaît Theresa May aujourd'hui et par-delà elle, le Royaume-Uni, est bloquée.

<image jpg, Theresa May fait la grimace, comme on la comprend, elle est avec son Brexit, dans une panade noire...

Samedi 20 octobre, plus de 600.000 personnes ont manifesté à Londres à l'initiative de Sadiq Khan le maire de Londres, contre le Brexit et en faveur d'un nouveau référendum.

Cet évènement majeur montre bien à quel point la situation que connaît Theresa May aujourd'hui et par-delà elle, le Royaume-Uni, est bloquée. Les crispations, les divisions, les fractures de la société, des politiques et des territoires ont entraîné ce pays dans un véritable chaos dont la première ministre ne sait plus comment sortir. LIRE LA SUITE<

 

18 octobre 2018

BREXIT: Le problème n'est pas l'Irlande qui divise mais plutôt la première Ministre isolée, Theresa MayLa frontière entre la République d'Irlande ( du Sud, membre de l'U.E.) et l'Irlande du Nord, l'Ulster (membre du Royaume-Uni) est à l'origine de la négociation qui piétine entre l'Union Européenne et le-dit Royaume-Uni. En effet, depuis les accords de...
Lire la suite

Les dirigeants européens se retrouvent les 28 et 29 juin 2018 à Bruxelles pour parler notamment des modalités du Brexit.

Deux ans après le referendum, la promesse de faire revenir 18 milliards de livres sterling dans les caisses du Royaume a du plomb dans l'aile.

Décryptage avec Antoine Fonteneau dans notre [à vrai dire] de la semaine, TV5 Monde.

Même si le mariage du Prince Harry va occuper le terrain médiatique durant un temps limité, le Brexit ne tardera pas à s'inviter au premier plan.

"Le Mariage du prince Harry et Meghan Markle" samedi 19 mai 2018 [Replay validé] France 2Résumé succinct de la retransmission: Château de Windsor le samedi 19 mai 2018 à 13h00: le prince Harry n'est que le sixième dans l'ordre de succession au trône britannique, il n'en a pas moins acquis, au fil des années, une certaine popularité médiatique,...
Lire la suite

 

03/05/2018 - 10:08

Les Anglais votent dans des élections locales à valeur de test

Europe 1.fr:Le gouvernement de Theresa May est divisé et affaibli à moins d'un an du Brexit. Les travaillistes ambitionnent une percée dans certains fiefs conservateurs. 

 

 

01/05/2018 - 08:28

Theresa May dans la tourmente

Europe 1.fr:Chaque matin, Daniel Fortin fait le point sur une question d'actualité économique.

29 mars 2018:

Dans un an jour pour jour, le 29 mars 2019, le Royaume-Uni quittera l'Union européenne.

L'occasion pour la presse francophone de faire le bilan de ces derniers mois de négociation et de relever les incertitudes pour la suite des discussions.

 

Les choses se compliquent

19 mars 2018: L'UE entre à présent dans la phase réellement difficile des négociations, prévoit Süddeutsche Zeitung :

"On s'apercevra que les 27 Etats de l'UE ont des intérêts très opposés, et les Britanniques sauront utiliser à leur avantage cette situation.

L'Europe doit veiller à ce que le Brexit ne devienne pas une pomme de discorde. Jusqu'à présent, tous les Etats de l'UE ont tiré dans le même sens, car ils partageaient les mêmes revendications.

Aussi bien sur le plan des droits des ressortissants de l'UE sur le territoire du

Royaume-Uni qu'au niveau des moyens financiers, l'Union a su s'imposer face au Royaume-Uni – seule la question délicate de l'Irlande n'est toujours pas résolue. ... Il va maintenant être question d'un accord commercial.

Sachant que l'UE a des intérêts aussi divergents, un principe clair doit prévaloir : le Royaume-Uni devra se contenter d'une plus mauvaise situation que le statu quo, notamment en ce qui concerne les services financiers. Le reste est une question de négociation.»

07 mars 2018 :La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne va impacter les entreprises qui travaillent avec ce pays. Le banquier, présent à la fois au Royaume-Uni et en France peut aider les entreprises en identifiant les impacts possibles et en facilitant la poursuite de l’activité commerciale.

 

Voir les 2 vidéos en pied de page

www.europe1.fr › Accueil › international

Le DIM.17 SEPT.2017 à 10H12  - INTERNATIONAL - Le gouvernement britannique estime qu'il est de l'intérêt mutuel de l'UE et du Royaume-Uni de poursuivre et d'améliorer la ...

 

«  Le Royaume-Uni souhaite quitter la communauté européenne ? C’est son droit, mais c’est le devoir des négociateurs de renforcer à cette occasion l’Europe, son économie, ses entreprises, ses salariés et ses principes ». (Photo : le premier ministre français Bernard Cazeneuve est reçu par son homologue britannique Theresa May pour un entretien au 10 Downing Street, à Londres, le vendredi 17 février).
Point de vue

Pour Pierre-Antoine Dusoulier, président d’une plate-forme de services financiers pour les PME, la négociation entre Londres et Bruxelles sur les conditions du  Brexit ne doit pas déboucher sur un renforcement des privilèges de la City.

Pierre-Antoine Dusoulier (Président d’IbanFirst, plate-forme de services financiers pour les PME)

 

Voir plusieurs autres articles sur Brex-suites, dans Le MONDE<

 HSBC : la moitié des emplois déplacés de Londres à Paris en raison du Brexit concerneront des Français

En raison du Brexit, le géant bancaire mondial prévoit de déplacer un millier de postes depuis Londres vers Paris progressivement au cours des deux prochaines années.

Brexit: des Anglais expatriés en France demandent la nationalité française

Sur BFM TV 21-06-2017:

Comme chacun le sait désormais, le oui a été majoritaire...le Royaume Uni quittera la Communauté Européenne.

 

 

 

BREXUITES, changement de premier ministre au 10, Downing Street...le pire semble à venir pour la nouvelle Première Ministre du Royaume-Uni, plus si uni que ça...<

 

 

Merc.27 juillet 2016

Gibraltar s’inquiète du Brexit!

Par France info:

Il y a un petit bout de terre qui fait beaucoup parler ces dernières semaines. C'est Gibraltar, arraché par la Grande-Bretagne il y a 300 ans.

Une enclave britannique qui a presque entièrement voté contre le Brexit.

Lire la suite<

 

 

Mardi 12 juillet 2016:

Démission du premier ministre Cameron dès le mercredi 13 juillet 2016 en début de soirée, il sera remplacé au 10, Downing Street par la ministre de l'intérieur anglaise actuelle, Theresa MAY, du même parti que D.C...

On dit, mais que ne dit-on pas, qu'elle pourrait faire concurrence à l'abominable Thatcher.

Elle serait quand-même un peu plus humaniste, dit-on!

Extrait d'un article de Géopolis:Dans la course à la tête du parti, Theresa

May apparaissait comme la favorite des électeurs conservateurs, Elle devra recoudre le parti conservateur, profondément divisé. Pour preuve ce propos d'un élu dans The Times à propos de Boris Johnson: «Boris a sa place réservée en enfer (…) Nous devons nous mettre derrière Theresa, c'est elle l'adulte».

Theresa May devant le 10 Downing Street, siège du Premier ministre britannique, en juin 2016.  © LEON NEAL / AFP

Une nouvelle Thatcher ?
Ancrée plutôt à la droite du parti, Theresa May était en charge de l’Intérieur dans le cabinet Cameron depuis 2010, un record à ce poste. Une ministre de l’Intérieur

affichant des positions très fermes sur l’immigration. Résultat, certains n’hésitent pas à la rapprocher de Margaret Thatcher, une comparaison jamais mauvaise au sein du Parti conservateur.

A 59 ans, elle n’a jamais hésité à afficher des positions divergentes de celles de son chef de file au point qu’avant les élections de 2015, on parlait déjà d’elle pour, éventuellement, remplacer David Cameron. Au point que ce dernier se méfiait de ses ambitions. Elle avait ainsi exprimé l’idée de voir le Royaume-Uni quitter la Cour européenne des droits de l’Homme, jugée trop intrusive dans la justice britannique...

Lire la suite<
 

Pour la City, le Brexit sonne la fin du passeport européen

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne pose la question de l’avenir de la City de Londres.

En effet, cette place financière ne pourra plus offrir "le passeport européen aux établissements financiers extérieurs à l’UE", qui devront trouver un autre pays de domiciliation.

LIRE L'ARTICLE DE "LA CROIX"

 

Brexit : l’onde de choc secoue Wall-Street

Neuf jours après le référendum sur le Brexit, un long cortège a battu le pavé en direction du Parlement.

Des milliers de Britanniques défilent, samedi 2 juillet, à Londres pour manifester leur opposition à la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Neuf jours après le référendum sur le Brexit, un long cortège a battu le pavé en direction du Parlement. Des dizaines de drapeaux européens colorent la foule. Les manifestants brandissent des pancartes appelant au "Breverse" - c'est-à-dire l'annulation du Brexit -, ou affirmant que le "Brexit c'est des conneries". "Nous t'aimons Union européenne", scandait les participants. LIRE LA SUITE

 

Les rats quittent le navire Royaume-Uni...

La Compagnie aérienne londonienne Easy Jet, envisage de déménager dans un autre pays afin de garder l'accès au ciel de l'Europe...celle-ci dispose de plus de 8400 salariés.

Décidément le Brexit va coûter chère au Royaume-Uni.

S.& T. le 4 juillet 2016

 

Jeudi 23 juin 2016: Les britanniques votent aujourd'hui pour ou contre la sortie du Royaume-Uni de la Communauté Européenne...

Ils peuvent remercier leur Premier Ministre qui a eu cette idée folle s'agissant du référendum sur le Brexit.

Si par malheur, le référendum était majoritaire pour une sortie de l'Europe, les sujets de sa Majesté qui résident en France (ou dans un autre pays de la C.E.) risquent de se retrouver dans une situation difficile administrativement ou parfois même, économiquement parlant.

Et ils y sont car, plus fous que leur premier ministre, les Anglais (sauf les londoniens) et les Gallois (pour ces derniers on a pas bien compris pourquoi) ont voté pour quitter l'Europe.

Les Irlandais du Nord et les Ecossais ayant majoritairement voté pour rester dans l'Europe et les Ecossais ont déjà demandé à conserver leur participation à l'U.E.!

En effet, selon les économistes, la Livre Sterling pourrait ( a déjà) décrocher fortement, par rapport à l'Euro en cas de Brexit majoritaire.

Les Britanniques installés en France (environ 400 000), pour certains depuis plusieurs décennies, envisagent même de demander à bénéficier de la nationalité française.

Avantage, ils garderont quand-même leur nationalité d'origine tout en bénéficiant des facilités offertes aux citoyens français.

On espère que leurs démarches seront facilitées auprès de l'administration française pour l'obtention de ce sésame...on doit bien cela aux Britanniques.

Un autre avantage, ils pourront voter à toutes les élections de notre République ce qui est aussi intéressant pour des personnes qui sont, en règle générale appréciées et très bien intégrées dans nos villes et dans nos villages. Ca les changera, pour ceux qui sont présents dans l'hexagone depuis + de 15 ans car, ils n'ont plus le droit de voter chez eux, au Royaume Uni....Dur!

Beaucoup ont choisi de s'installer dans le sud de la France, un grand nombre dans les départements du Sud-Ouest, pour des raisons évidentes, liées au climat et aux conditions de vie agréables dans les régions concernées. Peut-être aussi en raison de l'histoire entre une partie du Sud-Ouest et l'Angleterre.

Visiblement leur situation n'a pas été prise en compte par leur pays d'origine...on ne peut que le regretter.

Le blog

 

 

Par Maxime Tellier, France Bleu Creuse et France Bleu mercredi 29 mars 2017 à 19:39

La Première ministre britannique a lancé la procédure pour quitter l'Union européenne ce mercredi au grand désespoir des nombreux Anglais installés en Creuse. La plupart avait voté contre le Brexit et aujourd'hui, beaucoup font les démarches pour obtenir la double nationalité.

David Johnson est installé en France depuis 35 ans : "j'ai été kidnappé par une Française", glisse dans un sourire et avec son délicieux accent anglais ce jeune homme de 64 ans, "nos quatre enfants sont nés en France, ils sont tous Français." Du référendum sur la sortie de l'UE il y a neuf mois, il se souvient encore de sa réaction : "j'étais horrifié !

 

 

BREXIT : Le Royaume-Uni vote le Jeudi 23-06-2016<

BlogOuvert

VIDEO BREXIT PAR FRANCE TV INFO Brexit : comprendre les enjeux du référendum, c'est un jeu d'enfant RESTER OU PARTIR! "Les campagnes anglaises contre Londres et l'Ecosse" 23-06-2016 à 20H45: Rester ou partir, l'enjeu de ce référendum est d'une extrême...
Lire la suite

 

Sur France tv infos...

 

 

Articles liés à consulter:

Site Géopolis:

-Brexit : quel avenir pour les expatriés ?

-Le Brexit vu du Commonwealth: mauvais pour le business

 

Aller plus loin:

Partager cet article
Repost0

commentaires

Le Blog De Jacques Barthet

  • : J. Barthet , blog personnel.
  • : Blog personnel de Jacques Barthet avec certaines prises de positions, d'avis, d'intérêt pour le Monde, l'Europe, la France et dans tous les domaines...comme vous, certainement!
  • Contact

Jacques Barthet

Note de l'administration du Blog:

Nous ne publierons pas les textes des commentaires haineux, et ceux faisant référence à des religions, des lieux de cultes et propos désobligeants, menaçants envers les personnes ou actions de prosélytisme. De même, les commentaires ne comportant pas l'adresse mail ou siteweb, ne seront pas publiés car anonymes...

 

MY INSTAGRAM<

 

MAG AUTO PRESTIGE

FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BD D'ANGOULÊME

Depuis sa création, en 1968

 

ce blog personnel

a accueilli

1 349 311

visiteurs uniques!

Peut-être serez vous le un million trois cent quarante neuf mille trois cent onzième visiteur?

MERCI de votre visite et à bientôt sur mon blog...

 

BLOG DE PHIL: Pusieurs vidéos - Visite commentée de Naples. Vidéo tournée en mai 2017 montrant un certain nombres de sites ou monuments parmi les plus célèbres de Naples et de ses environs dont la Solfatara et Herculanum. 
Lire la suite
 
BLOG PERSO: Plusieurs vidéos - Ci-dessus, image de l’un des plus beaux villages des plus fameux assurément de la Côte Amalfitaine est celui de Positano, un véritable balcon sur la mer Thyrénienne. S'agissant de Positano, la légende dit que c'est Neptune qui l'aurait créée
Lire la suite

Rechercher

Texte Libre

La Quadrature du Net est une association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet fondée en 2008. Elle intervient dans les débats concernant la liberté d'expression, le droit d'auteur, la régulation du secteur des télécommunications, ou encore le respect de la vie privée sur Internet. Wikipédia

Archives

Texte Libre

 

divers

ECOSSE D'HIER & D'AUJOURD'HUI
Ecosse, "Road Trip" au pays du kilt et du whisky (9 vidéos)L'Ecosse, un des pays qui forment actuellement le Royaume-Uni est le domaine des châteaux hantés et de mystérieuses créatures, tel le monstre du Loch Ness, ou celui du Loch Storr... Quant aux Highlands, ses successions de glen, de loch constituent...
Lire la suite

LE SPEYSIDE en ECOSSE: au Royaume du Whisky et des Highlands<

Blog de Phil

Un paysage commun en Speyside Ci-dessus, La baie à l'embouchure de la Rivière Spey. Source:undiscoveredscotland.co.uk et Paysage entretenu dans le Speyside à Rothes Si vous êtes amateur de whisky, vous connaissez forcément "Le Speyside", lequel tient...
Lire la suite

Heures d'hiver, heure d'été

Texte libre

Les bonn'zadresses de Philémon, les recettes  et les bonn'zinfos

Tourisme-Vacances-Voyages-Gastronomie...

DIVERS....